Une sensation, une envie, un désir ardent…

27 - 03 - 2012

Ma Vie de Maman

Dans moins d’un mois, mon Petinours va fêter ses 1 an, déjà… Le retour du printemps, ainsi que la présence ces derniers jours des rayons du soleil me replongent chaque jour d’avantage dans mes souvenirs de fin de grossesse. Une étrange sensation s’est emparée de moi… Je revis avec nostalgie les instants de douceur et de bonheur de l’an dernier par le biais petites choses du quotidiens qui irrémédiablement me ramène à cette période de ma vie… Une période tellement fugace que déjà, les souvenirs s’estompent et la peur de tout oublier me bouleverse et met parfois de l’humidité au coin de mes yeux… J’ai envie de revivre ces moments, d’autant plus lorsque je regarde mon Petinours et que je vois tous les progrès qu’il fait chaque jour, je me dis que je n’ai pas assez profité de ses premiers instants trop impatiente de voir les étapes suivantes. Maintenant que ces étapes sont là, je me surprends encore à attendre la prochaine alors que je sais pertinemment que tout va aller trop vite et qu’une fois passée, je ne les revivrai jamais… Toutes ses émotions me mettent mal à l’aise, l’avenir me fait peur juste parce qu’il est trop prêt de nous… Le temps qui passe devient mon ennemi, je souhaite pouvoir le figer un peu afin d’emmagasiner le maximum de souvenir…

Alors pour me consoler de ces minutes volées, de ces étapes franchies, je me laisse emporter par mon envie de voir s’agrandir encore mon foyer. Je me dis que cette fois, j’agirai différemment, je laisserai le temps faire son œuvre patiemment en savourant tous les instants… Cette envie est de plus en plus forte, j’y pense le matin au réveil, la journée au travail, le soir au coucher. J’en parle souvent à mon Ours qui lui, beaucoup plus raisonnable, me parle de salle de bain sans baignoire, de chambre à l’étage non faite, d’argent, de temps… Il a raison, mais je n’arrive pas à me raisonner. Cette envie discrète il y a quelques jours encore est devenue un désir ardent, une obsession, un leitmotiv ! Je sais que ce n’est pas le moment, que nous devons attendre encore 6 mois au moins pour le bien être de chacun et surtout pour le mien, car mon corps est encore tout endolori suite au passage de son dernier locataire…

En patientant, je rêve de notre avenir en profitant du bonheur de vivre au côté de mon Petinours qui va chaque jour de découvertes en progrès de plus en plus impressionnants… L’idée de revivre une grossesse me met en joie, c’est un petit secret au coin de ma tête qui me met de bonne humeur le matin et qui me fait relativiser quand au soucis et tracas du quotidien (surtout ceux qui concerne l’aspect professionnel de ma vie). Je savoure cette attente parce que je sais qu’elle ne va pas être trop longue…

Je m’étonne d’en arriver là à ce stade de ma vie, car il y a moins d’un an, je ne me serais jamais imaginée être à nouveau prête à vivre une seconde grossesse. Je me suis même vue maman d’un enfant unique sans que cela ne soit un problème… Alors qu’aujourd’hui, je ne m’imagine pas en rester là, et j’ai même bien peur d’avoir un jour envie du troisième… Mais ça c’est une autre histoire, et mon Ours ne sera pas facile à convaincre…

Écrire ce billet m’a fait du bien même s’il est un peu fouillis et qu’il manque peut-être un peu d’objectivité… J’avais besoin de mettre des mots sur ce que je ressens tout au fond de mon être. Je ne sais pas si nous serons toujours prêt pour la grande aventure à la fin de l’année mais promis, je ne manquerai pas de vous reparler de ce projet de vie qui me met tant en émoi !!!

Ces photos ont été prises vendredi soir à la maison à l’occasion d’un repas avec les parents de cette adorable petite puce. Nous les avons rencontrés à la maternité le jour de la naissance de Petinours. La puce est née deux jours après notre petit ange et il nous ont annoncé qu’elle serait bientôt « grande sœur »…

Je suis curieuse de connaître votre cheminement en tant que Femme et en tant que Maman concernant une seconde maternité… Racontez-moi…

Rendez-vous sur Hellocoton !

(100%) (0%)





♥ 6 Petites Notes ♥

  1. Alors moi j’ai eu envie d’un 2ème très très rapidement, vers les 6 mois de ma fille. Mais pour plusieurs raisons ce n’est pas raisonnable. On a déménagé, le papa n’est pas fixe professionnellement etc. Elle a maintenant 18 mois et je dois encore attendre… C’est long, mais je garde cette envie en moi et j’espère bientôt la réaliser…

    ♣ Je te souhaite de voir cette envie devenir réalité au plus vite… Je ne comprends que trop ce que c’est d’attendre. Pour ma part à 6 mois je n’envisageais absolument pas d’avoir un second enfant… J’étais trop ébranlée par ma reprise du travail…

  2. Tu décris bien cette nostalgie du temps qui défile trop vite. Mon petit loup va aussi avoir bientôt un an et je n’en reviens pas! Pourtant, je profite, je profite, mais j’ai quand même l’impression de ne pas arriver à m’imprégner assez la mémoire pour que ça soit indélébile… Mais malgré cette nostalgie, pas d’envie d’un 2ème, du tout. J’ai un petit loup adorable mais plein d’énergie et moi, je suis crevée et envisager d’en avoir 2, pour moi, c’est juste pas possible physiquement parlant, je ne suis pas superwoman :-)
    ♣ Je comprends qu’on puisse ne pas avoir envie de recommencer aussi vite que moi… Disons que j’ai envie de vivre ma vie de jeune Maman en bas âge de façon rapprochée car je ne suis pas sûre d’avoir encore envie de ça quand mon Petinours aura bien grandi et sera autonome… Mais je te rejoins parfaitement quand tu dis que tu as l’impression de ne pas t’imprégner assez de ses souvenirs… Le temps est vraiment notre ennemi lorsqu’ils sont si petit…

  3. Tu vois, je te comprends parfaitement, cette envie de 2ème enfant, qu’elle arrive vite ou pas, elle devient vite obsessionnelle. j’espère que très vite vous pourrez réaliser ce magnifique projet qui te tient désormais à coeur, d’agrandir ta famille.
    Pour ma part, j’ai eu envie du 2ème dès la naissance de mon Poussin, mais nous avons du attendre, d’abord par raison, puis à cause de mes ennuis de santé, mais maintenant tout est oublié puisque je porte la vie une nouvelle fois :-) En ce qui concerne le 3ème, Poulet au départ, ne voulait pas en entendre parler ! Mais alors, c’était un non radical, 2 ce sera bien suffisant… Maintenant, c’est lui qui m’en parle et je pense que si c’est possible, un 3ème sera envisagé en temps voulu ;-) Très joli article !! <3
    Plein de bisous.

    ♣ Comme tu dis obsessionnelle cette envie, mais en même temps je ne suis pas si pressée que ça car je sais que ce sera la dernière et j’ai tellement envie de profiter de chaque instant que j’ai peur de vivre tout ça trop vite et de ne pas supporter l’idée que ce soit fini pour de bon !!! Par contre si je dois avoir trois enfants, ce serait à la seule condition d’arrêter de travailler et financièrement, je ne me sens pas prête à assumer une telle perte de salaire, je suis une dépensière hors paire et il faut pouvoir assumer. Mais avec l’âge et les sentiments les choses changent, peut être l’envie sera la plus forte et aura raison de mes achats compulsifs… Sait-on jamais…

  4. Je suis aussi sur le chemin d’un second bébé, d’une seconde grossesse, d’une nouvelle rencontre, avec l’envie de faire différemment pour certaines choses et pareil pour d’autres. Avec des craintes et des questions. J’en ai parlé un peu ici si tu as le temps de me lire http://encore1blog.over-blog.fr/article-et-le-deuxieme-c-est-pour-quand-101812235.html
    Mon homme et moi avons toujours parlé enfants, et famille nombreuse. J’ai freiné pour le premier, attendant toujours quelque chose, une meilleure condition, un événement. Je le regrette car je me rends compte qu’il n’y a jamais de moment parfait. J’essaie de ne pas m’en vouloir, je me dis que ça fait partie de l’apprentissage de la vie et de la parentalité.
    Pour le second, je n’ai pas envie de refaire cette erreur, et pourtant il y a plein d’inquiétudes. Mais en parler sur le blog, sur Twitter, et avec mon mari, m’a aidée à me sentir prête. Je pense que l’environnement blog et Twitter favorise la chose parce qu’il me laisse entourée de grossesses. Parfois c’est difficile à lire, et parfois ça aide à construire son projet.
    Des questions, des inquiétudes, des problèmes techniques, il y en aura toujours, de la naissance de l’envie à la naissance tout court, et même après… Je le sais mais ne peut m’empêcher tour à tour de me dire que bah, on s’arrangera, ou que ohlala mais comment est-ce qu’on va faire ;)
    ♣ Je me retrouve dans ce que tu écris… Il y a plein de choses que je souhaitais différentes et que je souhaite faire différemment pour mon second enfant. Je veux prendre mon temps et savourer mais je sais par expérience que rien ne se passe jamais comme on le souhaite… Alors je vais laisser couler, voir et laisser venir. Nous attendons la fin de l’année pour se lancer dans ce beau projet en sachant que je vivrai ma dernière grossesse… Si nous restons sur ce que nous avons programmé… J’ai bien sûr lu ton article, mais le temps me manque pour commenter tout le monde, sache que je lis tout tes billets… Métro, boulot (à temps plein), bébé, blog, dodo, ça fait parfois beaucoup à gérer…

  5. Je comprends parfaitement que tu manques de temps. Merci surtout de continuer de me lire. Bises ^^

    ♣ Et ce n’est pas prêt de changer… ;-)

  6. [...] la naissance, de Louis, un adorable petit poupon de déjà 3 mois, petit frère de la copine de Petinours, je me suis fournie en tissu chez Ma Petite Mercerie, une boutique en ligne digne de la caverne [...]



Laisser un Commentaire