« Tuer le père » d’Amélie NOTHOMB

30 - 10 - 2011

Dans mes Etagères

Une Citation :

 

- Et toi, tu le considères comme ton fils ?

- Il y a de ça. J’ai beaucoup d’admiration et d’affection pour lui. Quand je pars, il me manque. Quand je reviens, il m’énerve et il m’exaspère.

- Tu as peur de lui.

- Non. J’ai peur pour lui.

- Alors, il est ton fils.

 

Quatrième de couverture :

« Allez savoir ce qui se passe dans la tête d’un joueur. »

 

 Ma Critique :

Il s’agit du premier roman d’Amélie Nothomb que je lis, dans le cadre des Matchs de la Rentrée Littéraire organisé par Price Minister. J’avais beaucoup entendu parler de la prose de cet auteur de renom, c’est pourquoi j’en ai profité pour sélectionner son roman et à vrai dire je suis un peu dubitative… J’ai entamé ce roman le jour où je l’ai reçu, comme ça, juste pour voir le style de l’auteur, sans l’idée de m’y attarder. Je me suis vite sentie captivée, curieuse de savoir où l’histoire de ce jeune garçon « orphelin » allait me mener. Il m’a fallu en tout et pour tout 3 heures de lecture pour atteindre la dernière page. Et une fois le roman achevé, je ne saurais comment vous expliquer ça clairement, mais je me suis sentie un peu bête… Je m’attendais à du grandiose, j’ai eu beaucoup de simplicité, je m’attendais à du tragique, j’ai eu de la tristesse… Je n’ai, à vrai dire, pas compris le but de ce récit, pourquoi raconter une histoire si sordide et triste… La photo de l’auteur sur la couverture me laisse penser qu’elle a un rôle à jouer dans son roman, mais lequel… Est ce autobiographique, une brève de sa vie ? L’histoire arrive comme un cheveu sur la soupe et s’achève de même. Une lecture captivante qui me laisse stoïque et que je ne saurais conseiller…

 les matchs de la rentrée littéraire

Rendez-vous sur Hellocoton !

(100%) (0%)







Laisser un Commentaire