Couroucoucou Roploplo…

13 - 10 - 2011

Ma Vie de Femme

Crédit Photo : Getty Images

… Rio de Janvier, Bernard Lavilliers, j’ai tout oublié sauf tes gros nénés…

 

Depuis toujours, la poitrine des femmes fait parler, rêver, fantasmer les hommes. Qu’elle soit petite, bien ronde, en poire, énorme… Il y en a pour tous les goûts. Les seins, les nibards, les nichons, les roberts…Chaque femme est fière de les porter comme marque de fabrique ultra-féminine même si toutes autant que nous sommes ne sommes pas satisfaites de notre dotation personnelle… Pour celles qui les portent opulents, le défaut se situe dans le manque de tenue et pour celles qui au contraire les portent fermes et de petites tailles, c’est d’un point de vue volume que ça pêche… Une fois de plus, jamais contente ces nanas là…

En attendant, ces fameuses proéminences féminines sont d’une importance capitale tout au long de nos vies de femme, que ce soit pour séduire ou allaiter ses progénitures. Mais malheureusement, bien qu’ils soient le point de mire de chaque représentant de l’espèce masculine, bien que nous mettions toutes un point d’honneur à les mettre en valeur, il est un domaine où, pour une majorité d’entre nous, nous les négligeons. Nous ne surveillons pas assez nos jolis attributs !!! Moi la première, je rechigne toujours à les palper pour sentir la présence éventuelles de grosseurs, pourtant, ce n’est pas faute d’être sensibilisée en tant qu’infirmière… Mais non, y a pas, jamais je ne m’auto-ausculte, je n’y pense pas tout simplement. Peut-être parce que je me crois (bêtement, naïvement) à l’abri, peut-être parce que je ne me sens pas concernée (encore jeune dans ma tête…), peut être par peur de trouver quelque chose, je ne sais pas pourquoi mais en tout cas, je ne l’ai jamais fait. alors l’autre jour, lorsque j’ai lu chez Maman Bavarde que le dépistage débutait à partir de 30 ans, là ça m’a fait réagir ! J’ai pris un coup de vieux, parce qu’à 28 ans, je n’en suis plus très loin et d’un coup, j’ai réalisé qu’il était tant que je « grandisse » un peu, j’entends par là qu’il est grand temps que j’arrête de penser que rien ne peut m’arriver du genre je suis invincible, une wonder-woman à l’abri du danger !!! Ben oui, c’est un peu comme ça que je considère mon existence, un peu genre : « Ça n’arrive qu’aux autres !  » Assez puéril, je sais mais je vais changer, hein…

Pourquoi je vous parle de tout ça ? Parce qu’en Octobre, c’est le mois de la mobilisation pour promouvoir le dépistage organisé du cancer du sein. Cette mobilisation porte un nom : Octobre rose, vous pourrez trouver toutes les informations sur cette action de prévention ici.

« Avec plus de 53 000 nouveaux cas par an et plus de 11 500 décès estimés en 2011, le cancer du sein reste au premier rang des décès par cancer chez la femme. Un cancer du sein détecté à un stade précoce peut être guéri dans plus de 9 cas sur 10. Aussi, pour l’édition 2011 d’Octobre rose, mois de mobilisation du cancer du sein, la Ligue contre le cancer multiplie ses actions pour promouvoir le dépistage organisé du cancer du sein et continue de développer des aides et des soutiens auprès des femmes atteintes de cancer. »

Alors faisons passer le mot, surveillons-nous et n’oublions pas de nous faire dépister, parce que quelques minutes peuvent nous faire gagner de très nombreuses années !!!

Bavardages de Nanas chez Maman Bavarde

Rendez-vous sur Hellocoton !

(0%) (0%)







Laisser un Commentaire