La Cueillette…

04 - 07 - 2011

Dans ma Cuisine, Ma Vie de Femme

Aujourd’hui je voulais vous parler de ma « new » voiture dont je suis très fière, mais vu la magnifique journée ensoleillée que nous venons de passer, je suis plutôt d’humeur à vous parler de la nature plutôt que des nouvelles technologies. En ce qui concenre mon nouveau moyen de locomotion, j’y reviendrai plus tard, mais ne vous en faites pas ça me brûle les doigts de vous en parler… Ce soir, je préfère évoquer avec vous une de mes activités de la journée : le cueillette de groseilles…

Quand l’Ours et moi avons acheté la maison, nous avons établi d’un commun accord quelques règles de fonctionnement, dont celle qui me tient le plus à cœur : en aucun cas je ne suis responsable du jardin, des espaces fleuris ni de toute autre parcelle de notre terrain. Je n’ai pas la main verte, n’aime pas être accroupie, et ne suis pas une passionnée de fleurs… Non, bien qu’aillant grandit à la campagne dans le village même où j’habite aujourd’hui, j’ai l’âme d’une citadine… Moi j’aime la lecture, le shopping, les séries TV, le karaoké, mais je ne suis pas attirée par l’entretien des espaces verts. Ce n’est vraiment pas mon truc ! Alors quand hier je suis revenue de ma promenade détendue, fraîche et dispose et que j’ai retrouvé mon Ours toujours aussi grognon pestant après le temps qui passe trop vite, je me suis surprise à m’entendre lui dire : « si tu veux demain je cueillerai les groseilles pour t’avancer. » Quelle idée !!! Non vraiment ça ne me réussit pas de me détendre moi… J’ai alors vu les yeux de l’Ours s’éclairer et se mettre à pétiller de joie, un sourire se dessinait sur ces lèvres… Je ne pouvais résolument pas le décevoir en lui avouant que mes mots avaient dépassé ma pensée…

Voilà comment je me suis retrouvée, ce matin, dans le jardin, chapeau de paille sur la tête et lunettes de soleil sur les yeux, au milieu des groseilliers cherchant vainement quelques avantages à cette activité que je m’étais bêtement imposée… Le seul avantage que j’ai pu trouver, c’est l’éventuel bronzage que je pouvais espérer, qui au final s’est avéré être un coup de soleil… Quand je suis arrivée devant les arbustes, j’ai d’abord eu un sentiment de soulagement : « oh il n’y en a pas tant que ça, ça va aller vite… », mais plus j’avançais et plus ce que je voyais me faisait peur : « il y en a quand même pas mal… ». Mais quand j’ai vaguement déplacé une branche, j’ai vu l’ampleur qu’allait prendre ma tâche et là je me suis maudite ! Vous pouvez voir un peu cette avancée sur la photos plus haut, j’ai essayé de vous retranscrire cette sensation de « noyade » au pays des groseilles.

Pendant que je m’appliquais à détacher méticuleusement les grappes de groseilles, Louloute elle s’affairait à … en fait rien, Madame prenait un bain de soleil, comme pour me narguer… Rien de pire que d’être la seule à transpirer, car je peux vous assurer qu’il tapait fort ce matin le soleil.

Pendant tout ce temps, j’avais dans ma poche l’écoute-bébé qui me permettait de garder un œil une oreille sur Petinours qui dormait paisiblement dans son petit lit. Habituellement, je prie pour que ces siestes matinales durent un maximum de temps afin que je puisse accomplir mes tâches ménagères quotidiennes, mais ce matin ma prière était tout autre… Et bien entendu, jamais il n’avait fait de sieste si longue… Alors quand j’ai perçu un bruit à peine audible venir da ma poche, ni une, ni deux j’ai remballé mes barquettes de groseilles fraîchement cueillies avec un sourire triomphant ! Ça y est ma corvée était finie… Il ne me restait plus qu’à faire de la gelée de mes 2,6 kg de fruits (Héhéhé oui, tout ça…). A l’heure qu’il est, c’est chose faite : 10 pots, rien que ça !!! Et pour ce qui est du reste des groseilles, j’ai trouvé la solution, je les offre à ma maman sous réserve qu’elle vienne se servir elle-même. Futée la Nana!!!

Voilà le récit d’une petite histoire toute bête qui n’aurait jamais eu lieu si j’avais tourné 7 fois ma langue dans ma bouche avant de parler…

Et vous, vous arrive-t-il, dans un excès de zèle, de vous retrouver piégées dans des situations que dans le fond vous n’avez pas désirées ? 

Rendez-vous sur Hellocoton !

(0%) (0%)







Laisser un Commentaire