Coin-coin dans le coin…

03 - 07 - 2011

Mes Escapades

C’est toujours avec nostalgie que je vois la fin du weed-end arriver. Pourtant cela fait plus de cinq mois que je ne travaille pas, congé maternité oblige, mais le dimanche soir marque malgré tout la fin d’un moment heureux, celui où nous sommes tous réunis dans notre petit cocon. Alors c’est avec un peu de vague à l’âme que je rédige ce billet, mais je tenais à partager avec vous un bref instant de ma journée qui a contribuée à la rendre un peu plus gaie…

Alors que l’Ours s’affairait dans la maison à installer de nouvelles bouches d’aération  en gromelant comme il sait si bien le faire lorsqu’il sort son costume de bricoleur, Petitnours, lui n’arêtait pas de chouiner, grogner,  »grincer », il était d’humeur râleuse. Toute cette négativité, exprimée pas les deux mâles de la maisonnette, me rendait à mon tour irritable au possible. Il faut dire que passer une journée complète a espérer pouvoir faire quelques petites choses pour soi sans jamais réussir à se détacher plus de 10 minutes de son enfant qui ne supporte pas la solitude, c’est épuisant… Surtout lorsque ce dernier ne montre aucun signe de reconnaissance, préférant continuer de ronchonner plutôt que de jouer avec sa maman si dévouée… Je ne pensais pas que l’ingratitude des enfant commençait si jeune! Fatiguée de ce climat hostile dans ma propre maison, j’ai décidé qu’il était temps de faire quelque chose pour ne pas gâcher cette journée… Ni une, ni deux, j’enfile mes tongs, chausse mes lunettes de soleil, installe mon affreunours dans sa nacelle, prend du pain sec, mon appareil photo et ma chienne. Me voilà parée, l’esprit un peu plus léger pour une petite promenade détente dans mon si joli petit village. Il faut que vous sachiez que j’habite dans le village où j’ai grandi, donc j’en connais chaque recoin. Je sais où aller pour apaiser mon âme tourmentée. Et aujourd’hui, en l’occurence, je savais qu’il était approprié que je rende visite aux canards pour leur donner du pain sec. J’aime les canards depuis toujours, je ne saurais vous dire pourquoi. Chaque fois que j’en rencontre un au détour de mes promenades, je ne peux m’empêcher de le prendre en photo. Alors quel ne fût pas mon bonheur de découvrir il y a peu qu’une vieille dame du village, amoureuse elle aussi des canards, en avait adopté toute une famille qui ne cesse de s’agrandir. C’est depuis ma promenade préférée : rendre une petite visite aux canards avec Louloute qui s’amuse à leur faire peur pour qu’ils se jettent à l’eau… Il nous faut parfois peu de choses pour entrevoir le bonheur… J’aime ces instants volés où tout est beau et simple. Et lorsqu’on peut immortaliser ces moments grâce à une photo, on est assuré qu’on gardera toujours en mémoire le souvenir de l’apaisement éprouvé… Voilà mon petit moment de bonheur égoïste du week-end que je souhaitais partager avec vous, un petit moment qui nous a permis de ne pas nous disputer, donc peut-être pas si égoïste que ça dans le fond…

Ce billet marque ma première participation à « Une trace de mon week-end », une thématique Made In Maman @ Home

Rendez-vous sur Hellocoton !

(0%) (0%)







Laisser un Commentaire